Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma

Park Lane culliganlaan 4E 1831 Diegem
Lundi – Vendredi: 9h00 à 17H00

Allergie aux animaux domestiques : comment s’en sortir ?

En quoi consiste l’allergie aux animaux domestiques ?

Très fréquemment rencontrée dans les cabinets des allergologues, l’allergie aux poils ou à la peau des animaux est handicapante au quotidien. Lorsqu’une personne allergique est exposée à l’animal, lors d’un contact rapproché ou même en entrant dans une pièce où celui-ci a séjourné, des signes comme des rougeurs cutanées, une toux ou des éternuements peuvent apparaître.

Comment cette allergie se déclenche-t-elle ?

Lors du premier contact avec l’allergène déclencheur, une réaction immunitaire inappropriée va surgir. Plus la personne sera en contact avec l’allergène et donc l’animal, plus la réaction sera violente. Des crises d’asthme peuvent par exemple venir compliquer une rhinite allergique ou de simples yeux larmoyants. La sensibilisation ne se fait pas tout de suite et s’étale parfois sur plusieurs années.

Quels en sont les symptômes ?

Parmi les symptômes communs de ces allergies, on trouve des rougeurs oculaires, des rhinites, de la toux, de l’eczéma, mais aussi des symptômes plus graves comme des crises d’asthme ou des œdèmes du visage et des voies respiratoires, qui sont des urgences absolues.

Comment la traiter ?

Après avoir réalisé des tests cutanés, en injectant de très petites quantités d’allergènes dans la peau grâce à de fines aiguilles, l’allergologue pourra savoir quel animal est responsable de l’allergie. Une prise de sang sera parfois effectuée afin de confirmer cela par le dosage de certains anticorps ou des immunoglobulines. Le traitement des allergies passe par un processus de désensibilisation, consistant à exposer graduellement l’organisme à des quantités de plus en plus importantes d’allergènes. La durée de traitement est longue, de l’ordre de 4 à 5 ans, mais les résultats sont spectaculaires et permettent de se passer de traitement médicamenteux ensuite. Sans cette désensibilisation, l’utilisation d’une médication adaptée en usage local (crème ou spray nasal) ou en usage oral (antihistaminiques ou corticoïdes) sera nécessaire à chaque exposition à l’animal responsable.
En cas de réaction allergique sévère, l’utilisation, en injection, de corticoïdes, voire d’adrénaline, peut s’avérer nécessaire.

Quels sont les animaux les plus allergisants ?

Le chat est un des animaux les plus allergisants. Chez lui, l’allergène n’est pas le poil mais la salive, que l’animal dépose sur son pelage en se nettoyant. Le chien est moins allergisant que le chat, mais certaines personnes réagissent quand même à son contact. Quant au cheval, ses poils et ses cellules mortes sont responsables d’allergies souvent très sévères, avec des crises d’asthme. Chez les ovins, la laine et notamment la lanoline peuvent provoquer des dermatites de contact et des eczémas. Les déjections des oiseaux sont également allergisantes.

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé, ni une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

Allergie aux animaux domestiques : comment s’en sortir ?