Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma

Park Lane culliganlaan 4E 1831 Diegem
Lundi – Vendredi: 9h00 à 17H00

Allergies au pollen : se protéger et soulager

La nature commence à renaître et vous redoutez déjà tous ses pollens qui vont envahir l’air extérieur. Pour éviter de vous retrouver mal en point la saison venue, faisons un point sur cette allergie qui touche de plus en plus de monde.

Qu’est-ce qu’une allergie au pollen ?

Il s’agit d’une réaction immunitaire à une substance allergisante, reconnue comme étrangère par l’organisme. Ces réactions allergiques sont appelées pollinoses. Elles se manifestent au niveau des muqueuses oculaires et respiratoires, entraînant rhinites allergiques – ou rhume des foins – ou asthmes. Ces manifestations allergiques apparaissent parfois sous forme d’eczéma ou d’urticaire.

Quels sont les symptômes d’une allergie aux pollens ?

Lors d’une rhinite allergique, les voies aériennes supérieures (nez, larynx et rhinopharynx) s’enflamment. Cette inflammation provoque une congestion nasale sécrétante et obstructive. Lorsque les conjonctives et les voies lacrymales sont atteintes, on parle de rhino-conjonctivite allergique. Les yeux rougissent, démangent, pleurent facilement et les paupières sont enflées. Selon l’intensité de l’inflammation, l’allergie peut se transformer en conjonctivite.
En ce qui concerne l’asthme allergique, l’inflammation atteint les bronches. La respiration est troublée et devient sifflante à l’expiration. On relève aussi des phénomènes de toux, d’oppression thoracique et d’essoufflement pendant l’effort.

Les bons gestes à faire en prévention ?

Même si le temps donne envie de sortir, il vaut mieux éviter les expositions extérieures en périodes polliniques (les activités de plein air : les tontes du gazon, le jardinage, les marches en forêt, etc.). L’idéal est de s’informer de la présence des pollens allergisants dans l’air afin d’organiser ses journées. Si vous ne pouvez pas rester enfermé, protégez vos yeux à l’aide d’une paire de lunettes (solaires eventuellement) et privilégiez les sorties tôt le matin ou tard le soir. En cas de longues expositions, changez-vous une fois rentré et douchez-vous (cheveux compris) surtout avant d’entrer dans votre lit, afin de ne pas rapporter du pollen plein vos draps et oreillers. Pour aérer l’intérieur, 10 à 15 minutes suffisent à condition de le faire très tôt le matin ou en toute fin de journée. Enfin, évitez d’étendre le linge dehors.

Des traitement pour prévenir et pour soulager

Pendant la période concernée, des sprays contenant un anti-histaminique à usage nasal ou des collyres (usage oculaire) peuvent être utiles quotidiennement en prévention (en vente libre en Belgique).
Après exposition aux allergènes, nous vous conseillons plusieurs fois par jour de procéder au rinçage des fosses nasales au moyen de sprays contenant de l’eau de mer isotonique (en lavage) ou hypertonique (action décongestionnante), associés éventuellement à de l’eucalyptus. Le but est de diminuer au maximum la quantité de pollens accrochés aux cils des muqueuses nasales.
Un traitement complémentaire peut être instauré par un médecin, à base d’antihistaminique, de dérivé de cortisone en usage local, en comprimé ou en injection, pendant les périodes de l’année concernées.
Votre médecin pourra également vous orienter sur un traitement préventif, une quinzaine de jours avant la période des pollens.
Des traitements de désensibilisation spécifique sont également pratiqués par des allergologues souvent sur plusieurs années.

Et demain ?

Le réchauffement climatique et les polluants atmosphériques toujours plus nombreux tendent à augmenter la quantité de pollens dans l’air. Le nombre de personnes souffrant d’allergies ne cesse ainsi de croître. Les gestes de prévention d’aujourd’hui seront-ils nos habitudes de demain ?

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

Allergies au pollen : se protéger et soulager