Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma

Park Lane culliganlaan 4E 1831 Diegem
Lundi – Vendredi: 9h00 à 17H00

Crises de panique : que faire lorsque ça arrive ?

L’attaque de panique est quelque chose de très angoissant à vivre. Cela peut impacter négativement la qualité de vie et l’autonomie des personnes touchées. Pourquoi certaines personnes en développent ? Comment y faire face ? Des solutions existent.

 

Qu’est-ce qu’une attaque de panique ?

 

Une crise de panique est une très grande crise d’angoisse, se déroulant sur un temps relativement court, apparaissant de façon brutale et laissant le sujet épuisé et désemparé. Différente de l’anxiété, plus diffuse et s’étalant sur un temps plus long, l’attaque de panique entraîne une sensation de mort imminente et une impression intense de « perte de contrôle », à la fois de son corps et de son esprit.

 

Avoir peur d’avoir peur, quand tout s’emballe.

 

Lorsque les attaques de panique se répètent, le risque est que l’individu ait de plus en plus peur d’en avoir à nouveau. S’ensuivent alors des comportements d’évitement de plus en plus fréquents, avec à la clef une perte d’autonomie sociale. L’agoraphobie est en effet une complication courante du trouble panique non traité. La personne évite alors toutes les situations qui ont engendré des crises puis, au fur et à mesure, celles-ci se produisent de plus en plus fréquemment.

 

Quels sont les symptômes ressentis ?

 

Lors d’une crise de panique, la personne peut ressentir une accélération du rythme cardiaque, des palpitations, un sentiment d’irréalité ou de devenir folle, une transpiration abondante et des tremblements des extrémités. La respiration s’accélère, donnant la sensation de ne pas respirer correctement. Les muscles sont comme dans du coton et des vertiges peuvent être ressentis.

 

Comprendre les symptômes pour ne plus en avoir peur

 

La majorité des symptômes de ces crises sont dus au phénomène d’hyperventilation. Lorsque quelque chose fait peur à la personne, tout le système sympathique se met en route. Le corps s’apprête alors de façon instinctive à fuir ou à combattre. Si la personne, à ce moment là, comprend ces symptômes et les interprète comme un mécanisme normal, le stress redescend doucement et tout s’apaise. Si la peur prend le dessus, la personne peut penser qu’elle va faire une crise cardiaque, qu’elle va perdre le contrôle ou même mourir.

 

Les solutions thérapeutiques

 

Le trouble panique se traite de façon efficace avec des thérapies d’expositions progressives comme les TCC. L’hypnose, la relaxation et la méditation sont également utiles, mais l’important est surtout « d’éviter d’éviter », afin de ne pas amplifier ce trouble. Un thérapeute expliquera les symptômes et rassurera sur leur côté inoffensif, même si le ressenti est particulièrement angoissant quand on n’a pas identifié qu’ils sont là pour nous protéger.

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

Crises de panique : que faire lorsque ça arrive ?