Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma

Park Lane culliganlaan 4E 1831 Diegem
Lundi – Vendredi: 9h00 à 17H00

Le bonheur ? C’est d’abord bien s’entourer !

Qu’est-ce que le bonheur, comment le mesure-t-on ?

 

État émotionnel assez complexe tant il est difficile de le décrire avec précision, le bonheur est avant tout un état d’esprit. Différent du plaisir, plus relié aux choses matérielles comme les possessions et l’argent ou encore les rapports de pouvoir, le bonheur est une sensation souvent intense de plénitude, d’accomplissement et de sens ultime. C’est ce à quoi nous aspirons dans notre vie de tous les jours, en ayant cependant parfois bien du mal à l’atteindre.

 

 

Une vie sociale riche, une des clefs de la longévité

 

Une étude américaine incluant 724 personnes, conduite depuis les années 30 et se prolongeant encore maintenant sous la direction de Robert Waldinger, psychiatre à Harvard, montre que les personnes qui conservent une meilleure santé toute leur vie sont celles qui ont une vie sociale riche et épanouie.
Le but initial était d’identifier les éléments psychosociaux qui pouvaient influer sur le bien-être et sur le vieillissement.

 

 

Une différence notable dès 40 ans

 

A partir de cet âge, les personnes vivant en couple et ayant fait une union heureuse vivent en meilleure santé et plus longtemps que celles subissant des tensions au quotidien. Les relations amicales, la vie sociale extérieure à la famille nucléaire sont également un facteur important de bien-être et de vieillissement harmonieux. D’après les différentes études, le fait de divorcer serait moins délétère pour la santé future et le bonheur que de rester dans une relation de couple conflictuelle.

 

 

Une protection contre la dégénérescence cérébrale

 

Diversifier ses relations, c’est découvrir de nouvelles choses, de nouvelles personnes, de nouveaux centres d’intérêt. Lorsque nous avançons en âge, et notamment après la retraite, le fait d’être bien entouré donne un sentiment d’épanouissement, de sécurité, de bien-être et d’épanouissement propice à la réalisation de projets plus nombreux. Ainsi, il y a une stimulation cognitive et comportementale qui retarde le vieillissement, tant physique que neurologique.

 

 

La vie sociale, un facteur de santé parfois sous-estimé

 

Selon le directeur de l’étude américaine, « Ce sont les gens qui étaient les plus satisfaits de leurs relations à l’âge de 50 ans qui étaient le plus en santé à l’âge de 80 ans. » Plus que le taux de cholestérol, les aspects sociaux de notre vie sont un facteur prédominant pour bien vieillir. Les personnes vivant dans un couple stable et heureux ont une meilleure immunité, un épanouissement personnel important et une espérance de vie plus élevée.

 

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

Le bonheur ? C’est d’abord bien s’entourer !