Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma

Park Lane culliganlaan 4E 1831 Diegem
Lundi – Vendredi: 9h00 à 17H00

Le Nutri-score, quelle utilité ?

Le Nutri-score, quelle utilité ?

À l’heure des produits transformés qui ornent les rayons de nos supermarchés, le consommateur soucieux d’une alimentation équilibrée doit faire attention à ce qu’il achète. Le tableau des apports nutritifs au dos des emballages alimentaires est souvent peu lisible, ce qui rend l’acte d’achat long et fastidieux. C’est là qu’intervient le Nutri-Score.

Qu’est-ce que le Nutri-Score ?

Le Nutri-Score est un système d’étiquetage mis en place en 2016 par Santé Publique France afin de classifier les produits transformés selon leur valeur nutritionnelle. L’objectif est d’aider le consommateur à trouver en un rapide coup d’œil les produits sains participant à une alimentation équilibrée et de lutter ainsi contre les maladies cardiovasculaires, l’obésité et le diabète. Ce label a été soutenu et utilisé par la Belgique à partir de 2019.

Comment a été élaboré le Nutri-Score pour évaluer la qualité des aliments ?

Sous l’apparence d’un logo de 5 lettres apposé sur l’avant des emballages alimentaires, le Nutri-Score permet d’évaluer la qualité de produits de même catégorie. Le score A est attribué aux produits à privilégier dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Le score E désigne quant à lui les aliments à limiter. Pour faciliter la lecture du score et aider le consommateur à distinguer rapidement les produits bons pour lui, le label utilise un code couleur basique allant du vert au rouge.

Quels sont les critères retenus pour évaluer la qualité des aliments ?

Le Nutri-Score évalue la qualité des aliments selon leurs apports nutritifs divisés en deux critères.

Les aliments vertueux contenant :
des fibres ;
des protéines ;
des fruits ;
des légumes.

Les aliments à limiter contenant :
des calories ;
des sucres ;
du sel ;
des acides gras saturés.

Les produits reçoivent une note allant de – 15 à + 40. Cette note résulte d’un calcul obtenu à partir de ces deux critères sur 100 g du produit. Plus le calcul est élevé, plus l’aliment est jugé mauvais et obtiendra un mauvais score sur le logo.

Existe-t-il des dispositifs complémentaires à cet étiquetage ?

Face au succès grandissant du dispositif, des solutions pour aider le consommateur à mieux manger ont vu le jour. L’application française Yuka, par exemple, propose à ses utilisateurs de choisir leurs produits en évaluant leurs qualités nutritionnelles, mais également en discriminant les présences éventuelles d’additifs. Après avoir scanné le code-barres du produit à l’aide de l’application sur son téléphone mobile, le consommateur obtient sa note sur 100. Plus la note est élevée, meilleur est l’aliment. Lorsque la note affichée est mauvaise, l’interface donne des alternatives de produits avec des apports nutritifs plus sains.

Les limites au Nutri-Score

À l’heure actuelle, le Nutri-Score ne concerne pas tous les produits, car sa présence se fait sur la base du volontariat. En effet, il n’y a aucune obligation pour un producteur ou un distributeur de faire apparaître le logo sur leurs emballages. Si ce dernier encourage les industriels à produire et présenter de meilleurs produits pour le consommateur, il ne prend pas en compte certains critères non négligeables comme les qualités gustatives de l’aliment ou son impact environnemental, ainsi que la quantité relative du produit consommé par jour ou par ration par exemple.

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

Le Nutri-score, quelle utilité ?