Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma

Park Lane culliganlaan 4E 1831 Diegem
Lundi – Vendredi: 9h00 à 17H00

Problèmes dorsaux liés à la sédentarité, comment les limiter ?

Sédentarité et mal de dos : de quelles pathologies parle-t-on ?

Est considérée comme sédentaire toute personne qui, dans le cadre de son travail ou de ses activités personnelles, n’a pas une activité physique suffisante pour que ses muscles et articulations travaillent de façon optimale. Avec l’évolution des conditions de travail au XXe siècle, les troubles musculosquelettiques sont devenus légion. Parmi eux, les pathologies dorsales sont extrêmement fréquentes. Il peut s’agir de décompensations de fragilités déjà existantes (comme une scoliose par exemple), d’inflammations ou encore de douleurs à différents niveaux de la colonne vertébrale.

Comment prendre soin de sa colonne vertébrale ?

Afin de garder une bonne santé mais aussi un bon équilibre de la région dorsale, il est important de commencer par avoir conscience de sa posture, notamment lors d’un travail prolongé sur ordinateur. La position doit être bien droite et les lombaires soutenues par un dossier adapté. Toute position voûtée, avec un écran trop haut ou trop bas, va entraîner des raideurs puis des douleurs au niveau du dos et de la nuque. Sur conseil de votre médecin, consulter régulièrement un professionnel de santé comme un kinésithérapeute ou un ostéopathe peut permettre de repenser ses postures quotidiennes afin de retrouver une bonne santé dorsale.

Pourquoi avez-vous mal au dos ?

La région dorsale est particulièrement fragile mais aussi soutenue par des muscles puissants. Pour que ceux-ci fassent leur travail et maintiennent les vertèbres et les disques à leur place, il est nécessaire d’éviter la sédentarité et d’avoir suffisamment d’activité pour que la musculature ne diminue pas. Les muscles abdominaux sont aussi essentiels pour garder un dos en pleine santé.

Qu’est-ce que la douleur ?

La douleur est un mécanisme complexe, qui fait intervenir des sensations physiques, mais aussi des perceptions à la fois émotionnelles et psychologiques. Le circuit de transmission du message douloureux est différent selon qu’il s’agisse de douleurs articulaires ou neuropathiques. Mais pour toutes les douleurs, si vous les laissez s’installer, vous risquez alors d’avoir une hypersensibilisation centrale, un mécanisme qui augmente les perceptions douloureuses et peut les rendre chroniques.

Que faire en prévention ?

Si vous avez un travail de bureau, l’aide d’un ergonome peut s’avérer utile pour repenser l’organisation de votre mobilier (chaise ergonomique, position et hauteur de votre ordinateur, clavier, téléphone etc). Il est conseillé de se lever toutes les heures afin de décontracter les muscles crispés. Des petites habitudes peuvent être mises en place, comme déplacer l’imprimante de quelques mètres, aller parler à un collègue plutôt que de lui téléphoner, etc… La médecine du travail peut également vous aider.
Que faire quand les douleurs arrivent ?

Afin d’éviter cela, il est important de consulter son médecin dès qu’une douleur ou une gêne au dos se fait sentir. Celui-ci vous indiquera la marche à suivre et les médicaments ou soins les plus adaptés à votre pathologie. De nombreux traitements complémentaires existent, comme par exemple le TENS, que votre généraliste pourra vous conseiller si ce dispositif est adapté à votre cas.

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

Problèmes dorsaux liés à la sédentarité, comment les limiter ?